Aller au contenu principal

Lutte contre l'ambroisie

-A +A

ARRETE PREFECTORAL 2015-211-2002

Lutte contre la prolifération de l’ambroisie et prescrivant sa destruction obligatoire.

Vous faîtes votre jardinage de printemps ? Profitez-en, l'arrachage est plus facile.

L’ambroisie à feuille d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante envahissante originaire d’Amérique du nord, supposée introduite pour la première fois en France en 1863. L’homme est le vecteur principal de son introduction et de son expansion. Son pollen est extrêmement allergisant, responsable de nombreuses pathologies respiratoires et constitue un risque majeur pour la santé publique : rhinite survenant en août-septembre et pouvant s’associer d’écoulement nasal, de toux, de conjonctivite, voire de symptômes respiratoires tels que trachéite, et parfois d’urticaire ou d’eczéma. Il suffit de quelques grains de pollen d’ambroisie par m3 d’air pour que les symptômes allergiques apparaissent. Les émissions de pollen d'ambroisie ont doublé en vingt ans en France aggravant le nombre et les cas d'allergies: Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation. La fréquence de l’allergie à l’ambroisie est importante : selon la zone, 6 à 12% de la population exposée est allergique.  

L’ambroisie est une plante annuelle qui prospère sur les terres nues où à faible couvert végétal impactant potentiellement beaucoup de milieux : chantiers, friches industrielles, jardins, terres agricoles, accotements de routes, de chemins et de cours d’eaux. Les semences de l’ambroisie se disséminent du fait des activités humaines et les graines restent viables plusieurs décennies dans le sol

La lutte contre l’ambroisie doit s’opérer de manière préventive afin d’éviter l’installation de la plante et de manière curative en détruisant les plants déjà développés dans les conditions définies dans l’arrêté préfectoral.

La réduction de l’exposition des population aux pollens et la réduction des stock de semences nécessitent l’interruption du cycle de la palnte.

La présence de l’ambroisie dans la région des Alpes de Haute-Provence est confirmée.

Le cycle de l’ambroisie commence avec les jeunes pousses d’avril à mai, puis avec la croissance de juin à juillet et pour finir avec la floraison de juin à septembre. L’émission de pollen a lieu d’août à septembre.

Pour les identifier :

Les feuilles
Larges, minces, très découpées, elles sont du même vert sur chaque face (ce qui les distingue des feuilles de l'armoise). Pas d'odeur quand on froisse la feuille entre les doigts.

La tige
La tige est généralement poilue, solide et fortement ramifiée d’une hauteur de 70 cm à 1m en moyenne.

Les fleurs
Petites et verdâtres, elles sont disposées à l'extrémité des tiges. Les fleurs mâles et femelles d'une même plante sont séparées.
Les fleurs mâles sont groupées en longs épis bien visibles,
les fleurs femelles sont très discrètes, insérées à l'aisselle des feuilles à la base des épis « floraux », isolées.